Skip to main content

 

 

Pour mieux comprendre l’avenir des salons professionnels et la manière dont ils peuvent continuer dans notre nouvelle normalité, je me suis entretenu avec Marc Chasserot, chef de la direction de Shecco. Il a jeté un regard exceptionnel sur l’avenir après avoir organisé, la semaine dernière, le premier salon virtuel au monde consacré aux fluides frigorigènes naturels.

 

 

 

Salon virtuel consacré aux fluides frigorigènes naturels : échange avec Marc Chasserot

À l’heure où le monde semble s’habituer à sa nouvelle normalité, il semble que les grands rassemblements, comme les salons professionnels, ne sont plus qu’un souvenir lointain pour quelque temps encore. Toutefois, nous ne pouvons pas faire autrement que de nous adapter, et Shecco en a présenté un exemple formidable, en tenant la semaine dernière le premier salon virtuel au monde consacré aux fluides frigorigènes naturels.

Pour mieux comprendre l’avenir des salons professionnels et la manière dont ils peuvent continuer dans notre nouvelle normalité, je me suis entretenu avec Marc Chasserot, chef de la direction de Shecco.

 

Comment en sommes-nous arrivés là? C’est plutôt inhabituel de se lancer dans un projet virtuel pour la toute première fois.

 

Ce salon a changé la donne. Les salons professionnels ne se dérouleront peut-être pas en personne de sitôt, mais ce vide servira à réaliser de nouvelles expériences. Après tout, les gens ont toujours besoin de vendre leurs produits et d’informer les gens à leur sujet, et ces derniers doivent être en mesure de découvrir les produits et les entreprises. Nous estimons qu’une plateforme virtuelle constitue un excellent moyen d’y parvenir.

Quelles particularités avez-vous dû envisager en raison du caractère virtuel du projet?

 

Shecco a engagé les préparatifs nécessaires pour concevoir une expérience authentique qui reflète la réalité (pas comme un jeu vidéo, par exemple). En ce qui concerne l’exposition, par exemple, chaque personne dans le kiosque avait son propre avatar et pouvait utiliser sa propre photo. Les participants pouvaient ainsi repérer facilement les personnes et discuter avec elles ou lancer un appel vidéo en temps réel. Nous espérons que cette expérience a poussé plus de gens à se faire connaître et à dialoguer.

 

 

 

TSCapture

 

Effectivement, c’était un tout petit détail qui a véritablement permis aux gens de se démarquer et a ajouté une touche très personnelle à chaque kiosque. Pensez-vous que l’assistance a été nombreuse?

 

Assurément. Au départ, nous espérions intéresser 1 000 participants.  Nous nous sommes retrouvés avec un nombre remarquable de 77 exposants et plus de 4 000 participants. Sur ce nombre, 2 359 personnes ont participé en temps réel au cours des 24 premières heures! La réponse était stupéfiante. Nous nous sommes adressés à un grand nombre d’utilisateurs finaux de tous horizons, de fabricants aux étudiants, en passant par les médias. En 24 heures seulement, nous avons enregistré 17 879 visites des exposants, 29 078 consultations de webinaires et de vidéos d’entreprise, et 30 530 téléchargements de renseignements sur les entreprises et de fiches techniques de produits.

Les salons professionnels sont généralement d’ordre régional ou national, mais l’attrait des fluides frigorigènes naturels est mondial. C’était un moyen idéal de faire connaître nos produits et de pénétrer les marchés du monde entier. Aucune personne n’avait réalisé une telle expérience auparavant, mais nous sommes parvenus à élargir notre surface d’action et à accueillir des personnes qui, normalement, n’auraient pas pu assister au salon en raison de contraintes de déplacement.

En présumant que nous pourrons de nouveau organiser de grands rassemblements en toute sécurité à l’avenir, comptez-vous revenir à un format plus traditionnel, en personne?

 

Nous comptons combiner les deux à l’avenir. Nous tiendrions des conférences en personne, mais les salons virtuels constituent un formidable moyen de remettre en cause les méthodes traditionnelles. Il y a moins de soucis logistiques : il n’est pas nécessaire de louer des locaux ou de transporter des matériaux. Nous tenterons de tenir un autre salon virtuel l’année prochaine, dans l’espoir d’attirer 10 000 participants. Le format virtuel nous permet aussi de proposer le salon gratuitement, les participants pouvant librement consulter et trouver les renseignements qu’ils souhaitent.

 

 

 

 

 

Articles connexes

 

 

 

Centre d’entraînement de hockey professionnel, Toronto

L’un des meilleurs centres d’entraînement de hockey professionnel de l’Ontario ajoute un service de CVCA à son système de réfrigération pour un soutien sans faille.
Lire la suite

L’aréna de Strathcona obtient une subvention pour sa modernisation grâce au CO2

L’usine de CO2 intelligemment conçue offre une efficacité énergétique et une redondance de système améliorées pour garantir une glace de qualité supérieure tout au long de la saison.
Lire la suite

CIMCO installera la première patinoire au CO2 de la LNH pour les Blue Jackets de Columbus

Le système de réfrigération au dioxyde de carbone de CIMCO répond aux besoins de l'installation pour une solution à l'épreuve du temps qui privilégie la performance et la fiabilité, assurant la tranquillité d'esprit de ses opérateurs.
Lire la suite

Suivez nos réseaux sociaux

Recevez les actualités du secteur et les annonces importantes directement dans votre boîte de réception.

Vous avez des questions ? Parlez avec les experts.

Connectez-vous avec CIMCO aujourd'hui pour en savoir plus.

Nous Contacter